Les Salines de Guérande

Les Salines de Guérande

On récoltait le sel de Guérandes sur la presqu’île dès l’Age de Fer. Les premières salines utilisant les capacités de stockage de la lagune remontent au IIIème siècle, peu après la conquête romaine.

Mais le véritable visage des marais salants, ce sont les moines de l’abbaye de Landévennec en créant en 945 le prieuré de Batz qui le ciselèrent. En étudiant les marées, le vent, le soleil, les moines ont tracé le plan des salines, dont les contours ont très peu évolué depuis. Ce travail de titan a assuré la prospérité de Guérande pour de nombreux siècles en ouvrant les premières routes commerçantes de l’Europe.

La technique actuelle d’exploitation est antérieure au IXe siècle. Au moins cinq salines de l’époque carolingienne sont encore exploitées sur le marais. Cette tradition du métier de paludier et la pérennisation des mêmes gestes ont véritablement permis aux marais de Guérande de vivre jusqu’à aujourd’hui.